BIEN VIVRE LE CONFINEMENT

lIFeSTYLE - Quotidien

- En 5 points -

En ce moment particulier que nous vivons, j’ai décidé d’écrire sur ma manière de vivre le confinement.

“Je suis d’un naturel plutôt optimiste. Oui, comme tout le monde, j’avais des choses à faire, des gens à voir, et comme beaucoup d’artistes, des projets à faire avancer. Mais dès l’annonce du président Macron, j’ai senti que je pourrai tourner cette situation à mon avantage avec quelques ajustements.” 

Julie CAMPAN

1 - RALENTIR LE RYTHME

Ça y est, le confinement a commencé. Certains ont été angoissés par le fait d’être enfermés, d’autres soulagés que cela soit enfin officialisé. De mon côté, j’ai vu cela comme une opportunité pour ralentir le rythme. Je suis artiste: les 3/4 de mon temps, je les passe à la maison à me presser pour terminer des projets à temps, et le dernier quart à courir partout pour me rendre à peu près n’importe où. Mon premier conseil pour s’en sortir en un seul morceau du confinement ? Si on le peut, en profiter, tout simplement. Prendre le temps de faire les choses. Rattraper le retard. Se reposer plus. Éviter de passer son temps (et ses nerfs) sur les chaines d’infos…

2 - FAIRE DE LA PLACE ET SE DÉTENDRE

Faire de la place. Dans sa maison (ranger, faire un tri dans ce que l’on a…) mais dans sa tête aussi. Prendre le temps de chasser les émotions négatives, être ouvert à une autre vision de la situation. Au lieu de psychoter, pourquoi ne pas se dire qu’on mène le train de vie d’une épouse (ou d’un époux) de riche pour 1 mois ? C’est vrai ! Après tout, pour certains d’entre nous, nous sommes payés à rester à la maison. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

3 - S’ADONNER À DE NOUVELLES ACTIVITÉS, À SES PASSIONS

Profiter de tout ce temps libre pour faire des choses que l’on n’aurait pas le temps de faire le reste de l’année: Faire du sport, commencer à apprendre une nouvelle langue, prendre du temps pour pratiquer ses hobbies, en découvrir de nouveaux…

Et pourquoi ne pas participer à #LookAround par exemple ? (infos plus bas)

4 - PRENDRE SOIN DE SON APPARENCE, JUSTE POUR SOI

L’apparence ! Se faire beau pour soi participe beaucoup à booster notre moral. Se trouver beau dans la glace est un bon moyen de commencer sa journée. Pourquoi pas en profiter pour tester une nouvelle coupe ? Ou pour passer plus de temps à se pomponner ?

5 - SE RENDRE COMPTE DE LA CHANCE QUE L'ON A

Le plus important dans tout ça, c’est de se rendre compte de la chance que l’on a d’être libres de nos mouvements et de nos actions en temps normal. Dans certains pays, les confinements sont imposés par la guerre, les dictatures… On se rend aussi compte de tout ce que l’on a. Pour le moment, certains d’entre-nous ne manquent de rien. Tellement, que quelqu’uns ont le luxe de faire des réserves. La peur peut rendre les gens égoïstes. Elle révèle aussi la nature profonde de la personne que nous sommes.

Vous aussi redécouvrez votre intérieur. Photographiez ce qui vous entour de la plus belle des manières et envoyez-les sur mon compte Instagram juliecampan_photos avant mercredi 25 mars 00h, et je les mettrai vendredi prochain dans ma story.

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

BIEN VIVRE LE CONFINEMENT

lIFeSTYLE - Quotidien

- En 5 points -

En ce moment particulier que nous vivons, j’ai décidé d’écrire sur ma manière de vivre le confinement.

“Je suis d’un naturel plutôt optimiste. Oui, comme tout le monde, j’avais des choses à faire, des gens à voir, et comme beaucoup d’artistes, des projets à faire avancer. Mais dès l’annonce du président Macron, j’ai senti que je pourrai tourner cette situation à mon avantage avec quelques ajustements.” 

Julie CAMPAN

1 - RALENTIR LE RYTHME

Ça y est, le confinement a commencé. Certains ont été angoissés par le fait d’être enfermés, d’autres soulagés que cela soit enfin officialisé. De mon côté, j’ai vu cela comme une opportunité pour ralentir le rythme. Je suis artiste: les 3/4 de mon temps, je les passe à la maison à me presser pour terminer des projets à temps, et le dernier quart à courir partout pour me rendre à peu près n’importe où. Mon premier conseil pour s’en sortir en un seul morceau du confinement ? Si on le peut, en profiter, tout simplement. Prendre le temps de faire les choses. Rattraper le retard. Se reposer plus. Éviter de passer son temps (et ses nerfs) sur les chaines d’infos…

2 - FAIRE DE LA PLACE ET SE DÉTENDRE

Faire de la place. Dans sa maison (ranger, faire un tri dans ce que l’on a…) mais dans sa tête aussi. Prendre le temps de chasser les émotions négatives, être ouvert à une autre vision de la situation. Au lieu de psychoter, pourquoi ne pas se dire qu’on mène le train de vie d’une épouse (ou d’un époux) de riche pour 1 mois ? C’est vrai ! Après tout, pour certains d’entre nous, nous sommes payés à rester à la maison. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

3 - S’ADONNER À DE NOUVELLES ACTIVITÉS, À SES PASSIONS

Profiter de tout ce temps libre pour faire des choses que l’on n’aurait pas le temps de faire le reste de l’année: Faire du sport, commencer à apprendre une nouvelle langue, prendre du temps pour pratiquer ses hobbies, en découvrir de nouveaux…

Et pourquoi ne pas participer à #LookAround par exemple ? (infos plus bas)

4 - PRENDRE SOIN DE SON APPARENCE, JUSTE POUR SOI

L’apparence ! Se faire beau pour soi participe beaucoup à booster notre moral. Se trouver beau dans la glace est un bon moyen de commencer sa journée. Pourquoi pas en profiter pour tester une nouvelle coupe ? Ou pour passer plus de temps à se pomponner ?

5 - SE RENDRE COMPTE DE LA CHANCE QUE L'ON A

Le plus important dans tout ça, c’est de se rendre compte de la chance que l’on a d’être libres de nos mouvements et de nos actions en temps normal. Dans certains pays, les confinements sont imposés par la guerre, les dictatures… On se rend aussi compte de tout ce que l’on a. Pour le moment, certains d’entre-nous ne manquent de rien. Tellement, que quelqu’uns ont le luxe de faire des réserves. La peur peut rendre les gens égoïstes. Elle révèle aussi la nature profonde de la personne que nous sommes.

Vous aussi redécouvrez votre intérieur. Photographiez ce qui vous entour de la plus belle des manières et envoyez-les sur mon compte Instagram juliecampan_photos avant mercredi 25 mars 00h, et je les mettrai vendredi prochain dans ma story.

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

BIEN VIVRE LE CONFINEMENT

lIFeSTYLE - Quotidien

- En 5 points -

En ce moment particulier que nous vivons, j’ai décidé d’écrire sur ma manière de vivre le confinement.

“Je suis d’un naturel plutôt optimiste. Oui, comme tout le monde, j’avais des choses à faire, des gens à voir, et comme beaucoup d’artistes, des projets à faire avancer. Mais dès l’annonce du président Macron, j’ai senti que je pourrai tourner cette situation à mon avantage avec quelques ajustements.” 

Julie CAMPAN

1 - RALENTIR LE RYTHME

Ça y est, le confinement a commencé. Certains ont été angoissés par le fait d’être enfermés, d’autres soulagés que cela soit enfin officialisé. De mon côté, j’ai vu cela comme une opportunité pour ralentir le rythme. Je suis artiste: les 3/4 de mon temps, je les passe à la maison à me presser pour terminer des projets à temps, et le dernier quart à courir partout pour me rendre à peu près n’importe où. Mon premier conseil pour s’en sortir en un seul morceau du confinement ? Si on le peut, en profiter, tout simplement. Prendre le temps de faire les choses. Rattraper le retard. Se reposer plus. Éviter de passer son temps (et ses nerfs) sur les chaines d’infos…

2 - FAIRE DE LA PLACE ET SE DÉTENDRE

Faire de la place. Dans sa maison (ranger, faire un tri dans ce que l’on a…) mais dans sa tête aussi. Prendre le temps de chasser les émotions négatives, être ouvert à une autre vision de la situation. Au lieu de psychoter, pourquoi ne pas se dire qu’on mène le train de vie d’une épouse (ou d’un époux) de riche pour 1 mois ? C’est vrai ! Après tout, pour certains d’entre nous, nous sommes payés à rester à la maison. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

3 - S’ADONNER À DE NOUVELLES ACTIVITÉS, À SES PASSIONS

Profiter de tout ce temps libre pour faire des choses que l’on n’aurait pas le temps de faire le reste de l’année: Faire du sport, commencer à apprendre une nouvelle langue, prendre du temps pour pratiquer ses hobbies, en découvrir de nouveaux…

Et pourquoi ne pas participer à #LookAround par exemple ? (infos plus bas)

4 - PRENDRE SOIN DE SON APPARENCE, JUSTE POUR SOI

L’apparence ! Se faire beau pour soi participe beaucoup à booster notre moral. Se trouver beau dans la glace est un bon moyen de commencer sa journée. Pourquoi pas en profiter pour tester une nouvelle coupe ? Ou pour passer plus de temps à se pomponner ?

5 - SE RENDRE COMPTE DE LA CHANCE QUE L'ON A

Le plus important dans tout ça, c’est de se rendre compte de la chance que l’on a d’être libres de nos mouvements et de nos actions en temps normal. Dans certains pays, les confinements sont imposés par la guerre, les dictatures… On se rend aussi compte de tout ce que l’on a. Pour le moment, certains d’entre-nous ne manquent de rien. Tellement, que quelqu’uns ont le luxe de faire des réserves. La peur peut rendre les gens égoïstes. Elle révèle aussi la nature profonde de la personne que nous sommes.

Vous aussi redécouvrez votre intérieur. Photographiez ce qui vous entour de la plus belle des manières et envoyez-les sur mon compte Instagram juliecampan_photos avant mercredi 25 mars 00h, et je les mettrai vendredi prochain dans ma story.

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

Partager avec mes amis.
Prev LOOK BOOK - KOENIGSBOURG
Next - DANSE - Une après-midi avec Claire SAINTARD & Marek KLAJDA

Comments are closed.